Archive of ‘Mouette au balcon’ category

Bienvenue en maladie infantile

La maladie infantile c’est ce long trajet que tu dois accomplir pendant les premières années de ton bébé/enfant. Genre chemin de croix moderne quoi. Tu saupoudres le tout de rhume, gastro… et tu as un panorama complet !
© 123rf

Depuis sa naissance Le Baby n’a eu que 2 rhumes. C’est un bon score pour ses 8 premiers mois je trouve. Et puis, tôt lundi matin il s’est mis à avoir de la fièvre. Genre 38,5°C à 7h ça fait beaucoup. On a mis ça sur le compte des dents, un suppo et hop ça passera vite. Sauf que non, à 17h le baby avait 39,5°C et aucun autre symptôme. J’avoue un petit coup de chaud en lisant les chiffres sur le thermomètre. Le Baby n’avait encore jamais eu  39°C, alors là !

Fonçage chez le doc (ouf une place), une fois l’auscultation faite, RAS. Le doc nous parle de la Roséole.

D’ou ça sort la Roséole ?

Donc vous l’avez lu j’y connais rien en maladie infantile. Mais j’ai quand même entendu parler de la varicelle, la rougeole, la rubéole, les oreillons blablabla. Mais la roséole késako ?
Figure toi que la roséole est la sixième maladie dans la liste des maladies infantiles, et ouais. Donc pas si rare quoi.
Ce n’est pas une maladie très créative au niveau des symptômes : 3 jours de fièvre forte voir très forte (le Baby a eu 40,2°C quand même) donc y’a des risques de convulsions. Après plus de fièvre puis une éruption de boutons roses qui disparaissent assez rapidement (max 48h).

Un diagnostique incertain

La roséole ne se diagnostique qu’au moment de l’apparition des boutons donc à la fin de la maladie. Chez nous, on en est au troisième jour de fièvre. Ce matin il n’en avait presque plus, puis c’est remonté à l’heure du dej’. Nous saurons donc bientôt si le Baby a eu cette maladie ou autre chose.
Edit : RAS après la fièvre à part quelques plaques rouge sur les bras. Peut-être des boutons aujourd’hui… et sinon on ne saura jamais qu’est-ce qui a donné si chaud au Baby !

Ce qu’on sait maintenant

Avec cet épisode fiévreux on a appris 2 choses :
  1. Le Baby ne supporte pas trop mal la fièvre, il commençait à être grincheux après 39°C.
  2. Il ne convulse pas à 40,2 et c’est vraiment cool parce que là je ne sais pas comment j’aurais géré.
D’ailleurs un article du blog de Cranemou  racontait un épisode de convulsions et je trouve qu’elle a super assuré.
Et vous vous vous connaissiez, la roséole ? Vos enfants l’ont eu ?
J'aime, je partage !
error

Mum’s community

Au début de la grossesse ton état n’est pas ou peu visible, il n’y a presque pas de changement dans ta vie sociale (je parle de la relation à autrui hein pas du reste). Dès que le bout de ton ventre commence à pointer… paf, il se passe quelque chose. Je ne sais pas comment ça se passe, ni quand exactement d’ailleurs, mais quand j’étais enceinte, j’ai commencé à me sentir membre d’une nouvelle communauté. 

Non tu n’es pas seule (© allexyy – Fotolia.com)

Je m’explique :

 

  • Le regard des autres femmes change. Perso j’ai noté deux types de regards. J’avais l’impression de recevoir soit un regard bienveillant plein de compréhension et de joie pour moi ; soit le regard noir, comme si j’étais irresponsable de donner la vie dans un monde aussi merdique. Le Chéri me disait que j’étais parano. Mais moi-même je ne regardais plus les autres mères ou femmes enceintes comme avant.
  • Tu apprends un nouveau langage en quelques semaines. Au début de la (première) grossesse on te donne plein d’infos dans une langue assez complexe. DPA, SA, césarienne, placenta praevia, blablabla… Une fois que tu comprends, ça y est, t’en es. Tu peux parler aux autres femmes ; futures ou déjà mères. TU ES DANS LA COMMUNAUTÉ !

C’est quoi cette communauté ?

Je ne sais pas si d’autres que moi ont cette impression (je me doute que oui quand même) mais je me sens personnellement plus solidaire des autres mères (ou futures mères).

Je nous sens liées par une connivence invisible.

Je ressens plus fortement leurs joies et leurs peines.

Je me sens moins seule face à un problème (sans compter Le Chéri of course)

Je me sens plus proche encore de ma mère, de mes tantes, de mes amies…

J’ai un truc en commun avec pleins de femmes et ça nous rapproche.

En fait, depuis que j’ai eu mon Baby je me sens plus forte !

Une grande communauté (tu vois bien qu’elle fait le tour du monde non ?)  © 123RF.com 

Et toi, tu ressens quoi ? Tu appartiens à cette communauté ?

PS. Ne t’inquiète pas toi la nullipare, je t’aime aussi / toujours / quand même !

J'aime, je partage !
error

Symptômes de parents

Depuis que Le Baby est arrivé dans ma vie, dans nos vies avec Le Chéri, il nous arrive de drôles de choses la nuit.  Je te raconte nos symptômes de parents.

Déjà à l’accouchement (méfiez-vous du drap tendu pendant la césarienne !) on a du me greffer des ressorts dans les jambes.  C’est obligé car maintenant, dès que Le Baby pleure, je bondis sur mes pieds et je fonce dans sa chambre. Une fois que je l’ai replacé dans le bon sens / calmé de sa petite frayeur / remis sa sucette (rayez la mention inutile) je me rendors assez facilement alors qu’une seconde auparavant j’étais hyper bien réveillé. Je ne sais pas comment j’arrive à me réveiller aussi vite alors que le matin je galère un max.

Mais le truc le plus fou qui se passe c’est ça : tout à coup je me réveille persuadée que Le Baby est dans notre lit et qu’il doit être enfoui sous les draps. Je le cherche vivement, ce qui réveille le Chéri qui m’assure que Le Baby est bien dans son lit et que je peux me rendormir. 


Copyright 123RF Stock Photos


Parfois ça m’arrive plusieurs fois par nuits, parfois pas du tout. Ça arrive beaucoup moins au Chéri maintenant mais les premiers mois il a eu les même symptômes que moi ; on se réveillait soudain avec Le Baby (imaginé) dans les bras. Faut dire qu’on a beaucoup pratiqué le portage les 3 premiers mois, ça doit être pour ça. Enfin c’est très étrange quand même cette sensation soudaine et je suis tellement sure que ce n’est pas un rêve que j’ai du mal à croire le Chéri !

Rassurez-moi, vous aussi vous avez des symptômes bizarres ? 

J'aime, je partage !
error

Mes premières potions magiques

A la base j’y connaissais rien en bébé et je comptais bien sur la prépa à l’accouchement pour apprendre 2, 3 trucs. Outre savoir pousser sur l’expiration, connaître les positions de Bernadette de Gasquet et pouvoir se dandiner sur un ballon, j’ai découvert des choses qui pouvaient faciliter les premiers mois de vie du bébé. Ensuite j’ai papoté avec de jeunes mamans qui m’ont conforté dans mes pré-choix.

J’ai écouté, j’ai testé ; Le Baby, Le Chéri et moi avons kiffé !

  • L’emmaillotage. Grosso modo c’est une manière de saucissonner son bébé pour 1/ recréer un cocon genre l’utérus 2/ empêcher le réflexe de Moro (tu veux savoir ce que c’est, tu cliques là). Tous les bébés n’aiment pas. Le Baby lui si. Les nuits étaient paisibles, il ne se réveillait que pour manger.
  • La laine mérinos. Le Baby possède une couverture, une gigoteuse et une couverture d’emmaillotage de cette matière. Déjà c’est plutôt écologique. Le mérinos a l’avantage de maintenir soit au chaud soit au frais selon la température extérieure, est antitranspirant et super fin. Bref c’est une matière, tu la kiffes obligé ! Le Baby se la coulait douce en Cocooi (regarde un peu les couleurs et tant qu’à faire une vidéo mode d’emploi emmaillote ton bébé). Mais comme les couleurs poudrées sont pas trop ma came, j’ai acheté le reste chez Many Months, une marque Finlandaise. Autant dire que Le Baby ne risquait pas de se les cailler.
  • La peau d’agneau. Les agneaux ça me connaît vu que j’ai grandi à la campagne. Notre terrain était immense, les moutons en géraient la tonte ! Alors quand j’ai vu une peau de cette bête dans une poussette, j’ai mis en marche la « préjugé machine » : « c’est un truc de hippies », etc. (j’adore les hippies demandez à ma cousine). Mais vu que le bébé n’était pas transpirant dans sa poussette par 30 ° C, je l’ai mis direct sur ma liste de naissance. Il en existe de toutes sortes (avec ou sans passant pour les lanières de poussette, tailles différentes…). Il faut juste faire gaffe que le tannage soit conforme aux standards Öko-test. Le respect de ces standards confère à la peau une qualité médicale, donc que tu peux mettre dans le berceau. Pour trouver ces peaux hors du net il suffit d’aller en magasin bio ou dans la petite boutique dédiée au bébé qui est forcement proche de chez toi. Le Baby est super « confortable » sur sa peau. Le plus chou c’est qu’il y enfonce ses petites mains. Tu veux faire kiffer ton môme ? Fonce !
  • Le portage. C’est faire la maman kangourou avec ton bébé. Il y a plusieurs types d’écharpes, de porte bébé… Vu que je suis feignante, impatiente et que je n’ai pas de problème de dos (je vous l’avais dit, je me la pète) j’ai choisi une écharpe sling de la marque Néobulle. C’est une écharpe sans noeud mais avec deux anneaux qui permettent de bloquer/ajuster le tissu. Tu portes ton bébé sur le ventre, sur la hanche ou le dos (pas encore essayé cette dernière position). Faut tester avant d’acheter, j’en connais qui ne l’ont pas adopté. Le sling c’est top pour porter facilement et longtemps avec un bébé petit. Après c’est plus du portage court ou à la maison quand bébé est ronchon. Si tu veux faire une grande balade il vaut mieux privilégier une écharpe classique ou un porte bébé physiologique. Chez nous on est manduca… Pour revenir au bénéfice du portage, un mois après la naissance du Baby, c’était Noël soit du bruit, du monde et des repas à rallonge. Le Baby a passé tout son temps en sécurité contre mon torse, sans pleure. Moi j’ai baffré autant que j’ai pu, c’est aussi l’avantage du sling, tu relâches un peu le tissus quand t’es à l’étroit :D  On a eu des fêtes sereines (on appréhendait un max avec Le Chéri). Y’a bien ma grand-mère qui m’a dit que je le gardais trop avec moi mais c’est un autre débat.

 

Et toi y’a des trucs qui t’ont simplifié la vie ? Je suis certaine de découvrir des potions terriblement magiques !

J'aime, je partage !
error

Maman au Balcon, le blog d'une maman de Bordeaux en Gironde. Un blog famille, food et lifestyle.

©Maman au Balcon 2016 Toutes les photos et textes publiés sur ce blog, sauf mentions contraire, sont la propriété exclusive de Maman au Balcon. Merci de respecter le droit d'auteur.
error

Tu aimes Maman au balcon ? Alors suis moi !