La musique et moi (dossier inside)

J’annonce : je suis une quiche en musique. Pas que je n’aime pas ça mais je n’ai jamais su en découvrir par moi-même. Donc si personne ne me dit « tiens écoute ça » je suis incapable de sortir de mes habitudes musicales. 

C’est mon père qui a commencé à m’aiguiller. Du coup en CM1 j’écoutais les Beatles, alors que toutes les copines ne juraient que par Rock Voisine. J’avoue j’étais un peu paumée. Après les copines ont eu pitié et m’ont indiqué les trucs à écouter. Ado j’ai donc suivi le mouvement, j’étais archi fan des Worlds Apart. Mes deux premiers concerts sans les parents : 2Be3 et le Dance Machine 100% Boys (oui tu as bien lu!).

Un intrus s’est glissé parmi ces 4 images, sauras-tu le reconnaître ?

Après j’ai continué à me laisser porter. Au lycée j’ai accompagné les copains voir les Hurlements de Léo et les groupes du même genre. Ensuite j’ai rencontré Le Chéri.

Le Chéri, lui, il sait exactement comment trouver de super groupes, de super musiques que je vais aimer. Il est super fort et même qu’il avait sa propre émission de radio (pour te dire à quel point il assure <3).

Quand j’ai voulu qu’il y ait un peu de musique sur le balcon, j’ai suggéré au Chéri de tenir une chronique hebdomadaire, vu que moi j’allais pas être très efficace surtout que je ne me rappelle jamais du nom des groupes héhé. Il y a quelques jours il m’a envoyé un mail avec 50 chansons que j’aime. Alors voilà grâce à lui je vais pouvoir tenir cette chronique comme une grande ! On remercie Le Chéri s’il vous plaît.

Et on se dit à mardi pour le premier morceau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes souvenirs de vacances #1 – Mer

Les blogueuses Dans la peau d’une fille et Le Journal de Maman ont lancé « Mes souvenirs de vacances », une rubrique commune dans leur blog et participative. Donc je me suis incrustée et, comme d’hab, je vais la ramener sur la thématique qu’elles donneront. Le premier épisode doit parler de la mer. 

Quand je me souviens des vacances à la mer ce qui me frappe en premier c’est l’odeur. L’odeur de l’iode puissante, vivifiante, rafraîchissante. On la sent avant même d’arriver. C’est pour moi le meilleur moment. Tu respires à plein poumons. Déjà ton énergie est revenue ! Ta fatigue est derrière toi. Maintenant les vacances peuvent commencer. A 100%.

C’est alors qu’enfants, mes soeurs et moi devenions folles quand on traversait le pont de l’île de Ré, nous hurlions : « ON EST A L’ÎLE DE RÉ ! » (répété toute la durée de la traversée, pour info le pont fait presque 3km, mes parents étaient des saints!).

Maintenant quand je retourne dans l’île, je ne peux pas résister à anticiper et savourer ces souvenirs dans l’ordre : l’iode, la première vue sur la mer puis « ON EST A L’ÎLE DE  ! » « ON EST A L’ÎLE DE  ! » « ON EST A L’ÎLE DE  ! »… héhé hâte d’apprendre à mon fils à crier ces mots ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes souvenirs de vacances #1 – Mer

Les blogueuses Dans la peau d’une fille et Le Journal de Maman ont lancé « Mes souvenirs de vacances », une rubrique commune dans leur blog et participative. Donc je me suis incrustée et, comme d’hab, je vais la ramener sur la thématique qu’elles donneront. Le premier épisode doit parler de la mer.
Quand je me souviens des vacances à la mer ce qui me frappe en premier c’est l’odeur. L’odeur de l’iode puissante, vivifiante, rafraîchissante. On la sent avant même d’arriver. C’est pour moi le meilleur moment. Tu respires à plein poumons. Déjà ton énergie est revenue ! Ta fatigue est derrière toi. Maintenant les vacances peuvent commencer. A 100%.
C’est alors qu’enfants, mes soeurs et moi devenions folles quand on traversait le pont de l’île de Ré, nous hurlions : « ON EST A L’ÎLE DE RÉ ! » (répété toute la durée de la traversée, pour info le pont fait presque 3km, mes parents étaient des saints!).
Maintenant quand je retourne dans l’île, je ne peux pas résister à anticiper et savourer ces souvenirs dans l’ordre : l’iode, la première vue sur la mer puis « ON EST A L’ÎLE DE RÉ ! » « ON EST A L’ÎLE DE RÉ ! » « ON EST A L’ÎLE DE RÉ ! »… héhé hâte d’apprendre à mon fils à crier ces mots !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Château de Termes et son presque parc d’attraction

Hier je lisais un article sur le Puy du Fou paru dans le blog de Sandra. D’une, ça m’a donné envie d’aller voir sur le site du-dit Puy et, de deux, ça m’a fait voyager un peu. Alors je me suis dit que j’allais faire de même avec le lieu qui nous a accueilli un semaine pendant nos vacances : le Château de Termes.

Le Château de Termes c’est un domaine composé d’un hôtel de charme, quelques gîtes et cabanes en bois.

Au milieu de tout ça, un parc arboré avec des jeux pour les enfants (pleins !) :
une tyrolienne (départ et arrivée depuis des cabanes), un grand trampoline, une cage d’écureuils, un toboggan, des balançoires, des mini terrains de basket et de foot, des tables de ping-pong, une piscine avec un bassin pour les tout petits. Y’a de quoi faire ! Notez que tout ça se situe dans un cadre très sécurisé (tu surveilles quand même tes nains hein!) et loin de toute route. Pour les parents, il y a des hamacs semés dans le parc, un point de vue canon (horizon garanti) et un bar (ouvert que l’été).

Au Château de Termes, la nature est là. Les moutons broutent tranquillement, les lapins de garenne batifolent dans l’herbe. Un poulailler va bientôt arriver et peut-être même des minis chevaux (Falabella) !

Le gîte dans lequel nous avons séjourné était très bien équipé (même des machines à laver le linge et la vaisselle), la literie top confort. Un kit bébé, booké en même temps que la location, nous attendait composé d’une chaise haute, un lit parapluie et une baignoire ; le tout pour 15€. 

Bref, le Château de Termes c’est l’endroit parfait pour se la couler douce en revenant des nombreuses balades qu’il y a à faire dans les environs. Sophie, la maîtresse des lieux, sait indiquer les coins et recoins intéressants du Lot, y’a qu’à demander !


Une petite visite ci-dessous :

Le Château de Termes côté pile
Départ de la tyrolienne, jeux en fond
Les hommes profitent du hamac
La piscine pour les enfants
Le calme et la verdure pour des vacances sereines
Notre gîte
Les transats, idéal pour bouquiner
Les vues canons 
 

Toutes les infos pour y aller :

Château de Termes, Sophie et Pierre Nadin

46 600 St Denis les Martel

Tél : 05 65 32 42 03 / 06 71 81 39 55

infos@chateau-de-termes.com

Google map ici


Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos premières vacances à 3

Pour nos premières vacances à 3 j’ai longtemps cogité à notre lieu de villégiature. Avec le temps de chien qu’il faisait au moment du booking c’était pas simple de se projeter.  Et il y avait quelques critères à prendre en compte :

  • On est pas branché clubs de vacances, donc faut fouiller sur le net
  • Il faut qu’on puisse cuisiner vu que le budget n’est pas extensible
  • On voulait être à 3 heures max de chez nous
On a la chance de vivre en gironde ; la mer, la montagne ou la campagne : on a que l’embarras du choix !
J’ai envisagé la plage. Mais vu que Le Baby n’est pas encore très mobile je me suis ennuyée rien qu’en y pensant !
Ensuite la montagne, mais là j’ai eu peur de la fraîcheur. Et la montagne sous la pluie ça fait pas rêver.
Donc on a opté pour la campagne (et toc) !
Magie de la communication, la pub de la région Midi-Pyrénées est passée au moment où je cherchais un endroit. J’ai vu un magnifique plan sur le village de Rocamadour. Hop on part en vacances !

Les bagages, c’est pas si facile.

On ne se doute pas du cauchemar que c’est !
Après avoir vérifié et re-vérifié la météo, je me suis lancée. Vêtements d’été, check. Ça s’est gâté à la phase pyjama. A la campagne les nuits sont parfois fraîches. Donc pyjama chaud ou léger, body manches longues ou courtes ? Euhhhhh. Bref j’ai tout pris. Autant dire que la valise s’est considérablement alourdie.
En plus il y avait tout l’attirail de piscine. Le Baby possède un t-shirt manches longues anti UV, des couches étanches (bien moins cher que le maillot couche), un chapeau, une bouée de compét’. Plus la pharmacie dédiée, la gigoteuse, la peau d’agneau, le doudou, quelques jouets… Une valise spéciale pour Le Baby n’était pas inutile.
Et encore on n’avait pas besoin d’apporter le lit parapluie, ni la chaise haute.
Au final on a pas utilisé plus de la moitié des vêtements mais l’attirail de piscine a été très utile !

Sinon on fait quoi en vacances avec Le Baby ?

En fait, on la joue juste un peu plus cool qu’avant. On a testé plusieurs configurations de vadrouilles. On a pas trouvé mieux que visites le matin / midi puis retour au bercail pour la sieste. Pour finir baignade et détente dans le super parc arboré du gîte.

Le chemin de toutes les découverts.

Première vraie rencontre avec des animaux : une chienne, des moutons, des singes (en liberté) et même des fourmis ! Le Baby semble s’être enfin aperçu qu’il n’y avait pas que des humains sur la terre. Gros kiffe pour lui.

Tu veux donner du pop-corn à un singe ? C’est ici

L’eau Le Baby aime bien, mais la piscine il ne connaissait pas. Ouf, il a aimé aussi. Le Chéri a beaucoup pirouetté pour le faire rire ! La bouée s’est avérée super utile, déjà elle me supportait moi en plus du Baby ce qui m’a permit de me la couler douce, en plus de la sécurité of course.
Le Baby a aussi rencontré du monde, déjeuné au resto, mis ses pieds nus dans l’herbe, fait du hamac… Il est même descendu à 100m sous terre.

Les hommes se relaxent

Une semaine de découverte pour lui et de grandes découvertes pour nous aussi. On a vécu une semaine de vacances excellente.

Et vous c’est quoi le programme de vos vacances ? Vous organisez comment ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes premières potions magiques

A la base j’y connaissais rien en bébé et je comptais bien sur la prépa à l’accouchement pour apprendre 2, 3 trucs. Outre savoir pousser sur l’expiration, connaître les positions de Bernadette de Gasquet et pouvoir se dandiner sur un ballon, j’ai découvert des choses qui pouvaient faciliter les premiers mois de vie du bébé. Ensuite j’ai papoté avec de jeunes mamans qui m’ont conforté dans mes pré-choix.

J’ai écouté, j’ai testé ; Le Baby, Le Chéri et moi avons kiffé !

  • L’emmaillotage. Grosso modo c’est une manière de saucissonner son bébé pour 1/ recréer un cocon genre l’utérus 2/ empêcher le réflexe de Moro (tu veux savoir ce que c’est, tu cliques là). Tous les bébés n’aiment pas. Le Baby lui si. Les nuits étaient paisibles, il ne se réveillait que pour manger.
  • La laine mérinos. Le Baby possède une couverture, une gigoteuse et une couverture d’emmaillotage de cette matière. Déjà c’est plutôt écologique. Le mérinos a l’avantage de maintenir soit au chaud soit au frais selon la température extérieure, est antitranspirant et super fin. Bref c’est une matière, tu la kiffes obligé ! Le Baby se la coulait douce en Cocooi (regarde un peu les couleurs et tant qu’à faire une vidéo mode d’emploi emmaillote ton bébé). Mais comme les couleurs poudrées sont pas trop ma came, j’ai acheté le reste chez Many Months, une marque Finlandaise. Autant dire que Le Baby ne risquait pas de se les cailler.
  • La peau d’agneau. Les agneaux ça me connaît vu que j’ai grandi à la campagne. Notre terrain était immense, les moutons en géraient la tonte ! Alors quand j’ai vu une peau de cette bête dans une poussette, j’ai mis en marche la « préjugé machine » : « c’est un truc de hippies », etc. (j’adore les hippies demandez à ma cousine). Mais vu que le bébé n’était pas transpirant dans sa poussette par 30 ° C, je l’ai mis direct sur ma liste de naissance. Il en existe de toutes sortes (avec ou sans passant pour les lanières de poussette, tailles différentes…). Il faut juste faire gaffe que le tannage soit conforme aux standards Öko-test. Le respect de ces standards confère à la peau une qualité médicale, donc que tu peux mettre dans le berceau. Pour trouver ces peaux hors du net il suffit d’aller en magasin bio ou dans la petite boutique dédiée au bébé qui est forcement proche de chez toi. Le Baby est super « confortable » sur sa peau. Le plus chou c’est qu’il y enfonce ses petites mains. Tu veux faire kiffer ton môme ? Fonce !
  • Le portage. C’est faire la maman kangourou avec ton bébé. Il y a plusieurs types d’écharpes, de porte bébé… Vu que je suis feignante, impatiente et que je n’ai pas de problème de dos (je vous l’avais dit, je me la pète) j’ai choisi une écharpe sling de la marque Néobulle. C’est une écharpe sans noeud mais avec deux anneaux qui permettent de bloquer/ajuster le tissu. Tu portes ton bébé sur le ventre, sur la hanche ou le dos (pas encore essayé cette dernière position). Faut tester avant d’acheter, j’en connais qui ne l’ont pas adopté. Le sling c’est top pour porter facilement et longtemps avec un bébé petit. Après c’est plus du portage court ou à la maison quand bébé est ronchon. Si tu veux faire une grande balade il vaut mieux privilégier une écharpe classique ou un porte bébé physiologique. Chez nous on est manduca… Pour revenir au bénéfice du portage, un mois après la naissance du Baby, c’était Noël soit du bruit, du monde et des repas à rallonge. Le Baby a passé tout son temps en sécurité contre mon torse, sans pleure. Moi j’ai baffré autant que j’ai pu, c’est aussi l’avantage du sling, tu relâches un peu le tissus quand t’es à l’étroit :D  On a eu des fêtes sereines (on appréhendait un max avec Le Chéri). Y’a bien ma grand-mère qui m’a dit que je le gardais trop avec moi mais c’est un autre débat.

 

Et toi y’a des trucs qui t’ont simplifié la vie ? Je suis certaine de découvrir des potions terriblement magiques !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman au Balcon, le blog d'une maman de Bordeaux en Gironde. Un blog famille, food et lifestyle.

©Maman au Balcon 2016 Toutes les photos et textes publiés sur ce blog, sauf mentions contraire, sont la propriété exclusive de Maman au Balcon. Merci de respecter le droit d'auteur.