Notre mois de mars 2020

Pour nous mars 2020 a commencé avec la dernière semaine des vacances d’hiver. On avait envie de faire plein de choses mais la pluie nous a pas mal bloquée. Du coup notre seule sortie a été grandement appréciée. Nous sommes allés visiter le museum d’histoire naturelle de Bordeaux qui a réouvert il y a quelques mois. Les enfants ont adoré. Moi j’ai été mitigée. L’expo temporaire sur la faune d’Afrique m’a bien plu, l’expo permanente un peu moins, mais alors l’espace enfant était vraiment décevant. Minuscule, les éléments abîmés voir cassés. Bref y’a un gros boulot de scénographie pour adapter ce musée aux enfants.

Le reste des vacances s’est déroulé dans la simplicité. Nous n’avons pas bougé de notre petite ville sentant le covid se rapprocher et préférant évider les lieux avec du monde.

Nous avons accueilli la rentrée avec joie Chéri et moi. La semaine s’est bien passée même si les annonces présidentielles du jeudi nous ont scié les jambes. Chéri avait eu la bonne idée de visiter ses grands-parents ce soir là. Au retour il est passé devant un supermarché ouvert jusqu’à minuit et, devinez-quoi ? il y avait la queue pour rentrer sur le parking. WTF. Le vendredi je ne suis pas allée au sport ne sachant pas si j’avais le droit ou non. Nous en avons profité pour faire un gros plein au marché et remettre notre congélateur en route. Moi qui allait le vendre j’ai eu les boules. Tout nos efforts de rationalisation de la nourriture, du frais et local favorisé, du tout cuisiné maison, tout ça devrait être mis au placard dans l’hypothèse d’un confinement (qu’on sentait vraiment nous tomber dessus très vite). Le reste de la journée nous n’avons eu aucun client, aucune commande. Et nous avons espéré très fort que le mini spectacle programmé dans la classe d’Alouette puisse avoir lieu. Elle nous en parlait depuis plusieurs semaines. Et il a bien eu lieu ! Les enfants se sont payés un fou rire en rentrant en bon ordre dans la salle. C’était un très bon moment de joie qui me met du baume au coeur quand j’y repense. Puis on s’est dit au revoir, c’était vraiment très étrange de ne pas savoir quand serait le retour à l’école. Vendredi soir j’ai filé acheter des manuels mon année de CE2 et mon année de petite section au cas où.

 

C’est la dernière fois que nous avons côtoyé du monde. Le week-end nous avons fait une sortie à la campagne le samedi et un tour de lac à vélo le dimanche. Mais il y a avait beaucoup du monde donc nous avons pris des chemins de traverse. Et ramassé des branches souples dans l’optique de faire des petits paniers pour occuper les enfants. Ce dimanche là nous avons vu des enfants jouer sur les aires de jeux, des gens pique-niquer et bronzer en groupe. Évidemment nos enfants ont été frustrés mais ils étaient prévenu que c’était vélo point à la ligne. Avec tout ça nous n’avons pas été étonnés de voir le confinement se durcir.

 

A partir de là tout se confond un peu. Nous avons mis en place des horaires qui ont permis à tout le monde de se repérer. 7h45 réveil, 8h30 / 45 devoirs. 10h récré, devoir. 12h pause dej et récré. 13h30 fin  des devoirs. A partir de 14h30 temps libre ou activité selon les envies. 15h30 sport en famille. 16h goûter puis temps libre. Mercredi, samedi et dimanche c’est relâche. Tous les soirs j’appelle ma mère et on papote un peu. On discute aussi dans notre groupe soeurs / beaux-frères en permanence. C’est salvateur ! On a essayé l’apéro en visio mais entre le brouhaha et les connexions mauvaises ça n’a pas été facile. Malgré ça, tous se voir était vraiment très chouette.

 

Niveau moral ce n’est pas évident. Il y a des jours avec et des jours sans. C’est surtout moi qui stress pour l’avenir. Nous sommes tous les deux à notre compte pour la même entreprise. Pas de chiffre d’affaire, pas de salaire. Le chômage n’existe pas pour les entrepreneurs comme nous, cette aberration me rendait déjà dingue mais alors là je suis folle. L’état nous donne 1500€ ce mois-ci. Sommes qui ne couvrira pas nos dépenses mensuelles, encore moins nos salaires. Les entreprises avec lesquelles nous travaillons sont souvent petites et endettées. Survivront-elles à la crise ? Et nous alors ? Vous savez déjà que l’absence de filet me stress au quotidien, là je me fais beaucoup beaucoup de soucis. Depuis le 13 mars nous n’avons plus aucune activité. Donc en on « profite » pour avancer et terminer les projets qui peut-être nous sauveront la mise en 2020. On y croit mais si vous voulez croiser les doigts pour nous n’hésitez pas.

 

En mode confinement les enfants sont plutôt très cool. Et le temps nous permet de profiter de notre extérieur ce qui nous offre une maison plus grande. Nous jouons, faisons du sport et cuisinons. Notre avantage est que les enfants savent s’occuper seul, ils réclament très peu qu’on les occupe. Cela dit Mouette s’est remis à faire des cauchemars, Alouette a des petits accidents alors que ça ne lui arrivait jamais et moi je me suis chopée un torticolis ! Preuve que la situation n’est confortable pour personne.

 

Bref ce mois de mars 2020 on s’en souviendra hein ! J’espère que vous êtes tous en bonne santé ainsi que vos proches. Restez chez vous bien entendu.

Désolée pour le récapitulatif fleuve mais on dira que ça vous occupera un peu plus !

J'aime, je partage !
636

Leave a reply

Maman au Balcon, le blog d'une maman près de Bordeaux en Gironde. Un blog famille, food et lifestyle.

©Maman au Balcon 2020 Toutes les photos et textes publiés sur ce blog, sauf mentions contraire, sont la propriété exclusive de Maman au Balcon. Merci de respecter le droit d'auteur.
error

Tu aimes Maman au balcon ? Alors suis moi !