Les plus les moins du statut indépendant

C’est en papotant avec Marjolaine de Mamourblogue, Marie de Chroniques de Maman et 2 autres copines que j’ai pensé à cette liste. Nous discutions boulot voyez-vous. Nous n’avons pas toutes les mêmes vécus pro ni les mêmes professions, ce qui m’a fait cogité au petits plus et au moins liés à mon statut d’indépendant.

14189917_sLES PLUS :

  1. Le challenge
    Pas besoin de développer je pense
  2. Le plaisir
    Oui on peut se dire que c’est évident mais je crois que pas mal de gens ne sont pas content d’aller au boulot. Quand on est indépendant on bosse pour soi (et aussi pour l’URSSAF, le RSI & co) donc on a la chance de faire quelque chose qu’on aime. Ce n’est pas rien.
  3.  La souplesse
    Je peux m’organiser comme je veux, bosser de chez moi ou d’un bureau, dans le train ou dans un café tant qu’il y a du wifi c’est possible. Je peux aussi vivre ou je veux. Je peux garder mon fils quand il est malade (même si soyons réaliste on bosse pas tellement ces jours là).
  4. La débrouille/l’inventivité
    Il faut faire avec les moyens du bord.  Donc chercher des fonds ou bien utiliser ceux dont on dispose, jongler avec le découvert autorisé à la banque, trouver le bon prestataire celui en qui on pourra avoir confiance (et au meilleur tarif), savoir user du plan B, C … Z pour avancer. Se projeter à court/ moyen/ long terme en même temps.
  5. La fierté
    Rien que l’administratif est un parcours du combattant, trouver une idée qui fonctionne et les bonnes personnes avec qui travailler aussi alors quand ça commence à ressembler à quelque chose on est sacrément fière !

LES MOINS :

  1. Le risque
    Perdre ! Plus ou moins selon ce qu’on investit. Dans mon (notre) cas nous avons tout investit dans la boîte.
  2. L’incertitude
    Malgré tout le travail qu’on peut produire on est jamais à l’abri d’un coup dur qui mettrait en péril l’entreprise qu’on mène. Il faut assurer son salaire et prioritairement celui des personnes qui travaillent avec toi. Et si ce client ne nous payait pas ? Et si un collaborateur part avec mes projets ? Et si et si…
  3. Le statut précaire
    En tant qu’indépendant on est ni bien vu par les propriétaires pour louer un logement, ni suivi par les banques pour emprunter. Pour acheter un logement il faudra attendre d’avoir au moins 3 ou 4 bilans positifs d’affilé. N’imaginez même pas emprunter quoi que ce soit à une banque !
  4. La recherche perpétuelle
    Quel sera le prochain projet/ produit/ l’idée qui fera prendre à l’entreprise plus d’ampleur et donc plus de CA. Qui m’aidera si je dois investir gros. Il faut trouver un(e) nouvel(-le) employé(e) l’ancien nous a quitté…
  5. L’endurance
    Il en faudra beaucoup car on peut vite s’essouffler ou manquer de recul surtout si on est un peu esseulé ou sans tierce personne avec qui échanger.

Voilà donc un petit tour d’horizon des plus et des moins de l’indépendance. Il y en a surement des centaines d’autres ! Si cela vous intéresse je pense prochainement à donner la parole à des femmes entrepreneurs sur leur expérience. Qu’en dites-vous ?

Et si vous avez envie de partager  votre expérience d’entrepreneur faites le moi savoir par mail (clic).

Rendez-vous sur Hellocoton !
J'aime, je partage !
4 195

8 Comments on Les plus les moins du statut indépendant

  1. Laetitia
    10 avril 2014 à 15 h 33 min (5 années ago)

    De mon côté, les points negatifs sont principalement le faite de pouvoir difficilement emprunter et meme louer. On vit dans un 2 pieces alors que l’on a les moyens de louer un 3 pieces. Mais étant avec mon homme tous les deux independants de notre côté (meme si lui a sa societe depuis 8 ans) c’est dur dur.

    Autre point négatif fut la gestion de ma grossesse et de mon apres grossesse. Je ne me suis quasiment pas arrêté et je le regrette beaucoup.

    Par contre, j’aime plus que tout ma liberté, mon independance. Et surtout bosser de chez moi, sans avoir besoin de voir des collegues tous les jours lol.

    Répondre
    • Maman au balcon
      22 avril 2014 à 13 h 52 min (5 années ago)

      Oui c’est pas marrant parfois d’avoir un statut free. En revanche moi je peux pas rester à bosser chez moi ça me rend dingo !

      Répondre
  2. Maëline/PetitesCrapules
    9 avril 2014 à 12 h 53 min (5 années ago)

    Super intéressant tout ça… J’en pense que j’admire… Que j’y ai déjà pensé, mais que jamais je n’oserai, par peur de l’incertitude. Bravo à toi et à toutes les autres qui ont le courage de s’être lancées !

    Répondre
    • Maman au balcon
      22 avril 2014 à 13 h 53 min (5 années ago)

      Je n’aurai jamais fait ça si Chéri n’était pas entrepreneur dans l’âme ! Merci beaucoup

      Répondre
  3. Berangere
    9 avril 2014 à 12 h 42 min (5 années ago)

    Coucou ! Bon t’as bien résumé ! La précarité et l’incertitude, c’est clair mais bon, perso ça me permet de profiter des loulous et ça vaut bien quelques sacrifices :)

    Répondre
    • Maman au balcon
      22 avril 2014 à 13 h 53 min (5 années ago)

      Oui c’est sure !

      Répondre
  4. Julie Podecolle
    9 avril 2014 à 11 h 35 min (5 années ago)

    Tout ça me parle beaucoup puisque ça fait 5 ans que je suis indépendante, je donnerai donc les mêmes points positifs et négatifs que toi, mais les points positifs remportent toujours la bataille quand je me pose des questions : le temps, la liberté, la fierté et pas de patron.
    Si cela reste précaire je crois qu’aujourd’hui même les cdi le deviennent… Au moment de la crise (si elle est passée je ne sais pas…) bcp d’amis ont perdu leur boulot et moi je continuais à en avoir avec des hauts et des bas, au final je n’étais pas si mal lotie :)

    Répondre
    • Maman au balcon
      22 avril 2014 à 13 h 54 min (5 années ago)

      Je te suis à 100% il n’y a pas de situation idéale de toute façon seulement des situations qui nous conviennent ou non.

      Répondre

Leave a reply

Maman au Balcon, le blog d'une maman de Bordeaux en Gironde. Un blog famille, food et lifestyle.

©Maman au Balcon 2016 Toutes les photos et textes publiés sur ce blog, sauf mentions contraire, sont la propriété exclusive de Maman au Balcon. Merci de respecter le droit d'auteur.

Tu aimes Maman au balcon ? Alors suis moi !

  • Facebook
  • Instagram
  • RSS
  • Google+
    https://www.mamanaubalcon.fr/les-plus-les-moins-du-statut-independant">