Archive of ‘La meuf au balcon’ category

2020

Bon il est largement temps de se pencher un peu sur 2020 ! Après un bilan 2019 moyen plus j’espère que 2020 sera beaucoup plus légère et simple.

Je n’attends pas grand chose finalement si ce n’est de poursuivre sur ma lancée de 2019. Je suis en train de m’habituer à faire plusieurs choses un peu bêtes mais qui me font un bien fou :

Penser à moi et rien qu’à moi

Écouter ma fatigue et zapper les choses non fondamentales sans culpabilité, mais aussi m’écouter et me botter les fesses si ma balance penche plus du côté de la flemme.

Faire de trucs pour moi par moi-même comme proposer à mes soeurs un week-end thalasso rien que nous 3. Ni mec ni nains. Ça c’est prévu le 8 février, j’ai hâte.

Continuer ma/notre transition écologique

Manger bon, local, le moins transformé possible. On est pas mauvais de ce côté là mais faut encore faire bouger le curseur ! On poursuit notre réduction de la viande aussi, on en mange déjà peu mais on voudrait encore réduire. Mouette a aussi le choix de manger végétarien à la cantine et pour l’instant il est sur un rythme de 2 fois par semaine. C’est pas encore ouf alors on y va mollo pour pas le dégouter.

Récupérer un lombricomposteur.

Etre zéro déchets dans la cuisine. Donc stopper les produits vaisselles, tablettes lave-vaisselle et lessive industrielle même si elles sont « bio ». Ça c’est difficile je trouve. Alors que dans la salle de bain on a pas trop de problèmes.

Voter vert aux municipales !

Continuer d’expliquer à Mouette et Alouette qu’acheter c’est « valider » une manière de produire donc qu’il faut réfléchir avant de donner des sous à n’importe quelle entreprise.

Dire au revoir à mes peurs

Et surtout ma peur principale liée à ma vie professionnelle. La peur d’être sans filet. Quand on est à son  compte on a pas le droit au chômage. Pourtant on cotise pour le chômage des salariés. Enfin maintenant on a droit à environ 30€ par jour (c’est indexé sur le RSA !) pendant 6 mois uniquement si notre société a été placée en liquidation ou en redressement judiciaire. Donc bon autant dire rien. Alors j’ai peur que tout s’arrête et qu’on ait plus rien (vu que notre seul bien est la boîte qui nous nourrit et qu’on est tous les 2 dans le même bateau). Bref j’arrive pas à m’y faire il me faut des économies pour me rassurer.

Peur de ne pas y arriver et de ne pas être légitime. Je me « soigne » et la fin de l’année 2019 m’a fait avancer mais il faut continuer.

Peur d’être une mauvaise mère. J’ai pourtant une mère formidable donc je devrais être rassurée sur l’exemple mais parfois je doute d’y arriver…

Ne plus crier

Cf ma peur d’être mauvaise mère. Franchement je trouve ça dur ! Mouette est vraiment difficile dans le sens ou il est beaucoup dans la lune. J’ai du mal au bout de 20 « brosse toi les dents » à ne pas partir en vrille… Mais il faut que j’y arrive pour éviter que mes enfants ne se mettent à encore plus crier qu’il ne le font déjà (et croyez moi ici c’est parfois cacophonique).

Continuer de saisir ou de créer des opportunités

Dire plus souvent oui que non. Même si j’ai besoin de forcer un peu ma nature parfois. Écouter les signes de l’univers pour proposer des choses à des gens ou à faire ou des idées. Poursuivre ma réflexion sur un engagement pour la collectivité ou associatif.

Bon finalement j’en ai du pain sur la planche pour 2020 ! Et vous vous visez quoi ?

J'aime, je partage !

Bilan 2019

Voilà que 2019 s’achève. Fût-ce une bonne année ?

dernier coucher de soleil de 2019

Ma vie de famille va bien. Je me suis allégée du poids des devoirs de Mouette et on a l’impression de moins courir depuis qu’Alouette va à l’école. On a gagné presque 45 minutes le matin ce qui nous a permis de ne plus laisser Mouette au périscolaire (ni Alouette) le soir. Je les récupère à la sortie tous les jours. Résultat des enfants moins fatigués !
Mes RDV cinéma hebdomadaires avec ma mère se sont poursuivis en 2019 pour mon plus grand plaisir. J’ai vu un tas de films d’art et essais chelous mais je retiendrais Ma vie avec John F. Donovan (parce que Kit Harrington), Les Misérables (grosse claque) et Proxima (l’interprétation d’Eva Green et le message) pour les films, Les hirondelles de Kaboul et J’ai perdu mon corps pour les animés et Abominables pour les dessins animés. Dans les séries je retiendrais Succession, Irresponsable, Les Grands, The Crown. En littérature j’ai adoré Dans la forêt et L’Homme qui savait la langue des serpents. Enfin je retiendrais les derniers albums de Bertrand Belin, O et Liam Gallagher.
Le groupe qui réunit mes soeurs, mon mec et mes beaux-frères nous permet de « discuter » au quotidien de tout est de rien (surtout de rien) et c’est comme si on était tous voisins.
Avec mon chéri ça va bien, on a fêté nos 18 ans d’amoureux en mai 2019. Il m’a organisé un anniversaire surprise pour mes 36 ans ! Je l’aime.
Enfin notre chat Penny est venu ajouter un brin de folie dans notre vie de famille. (suite…)

J'aime, je partage !

Whishlist 36 ans !

Et voilà que se pointent mes 36 ans. Et comme d’habitude j’ai des idées de cadeaux. Mais cette année vous verrez certaines idées sont un peu moins girly surtout la première ! C’est parti pour la whishlist 36 ans.

Alors ça y est je me lance j’ai très envie d’un lombricomposteur. Quand je vous disais que mes envies étaient moins girly quoi que si on choisit un coloré ça le devient presque. J’ai assisté à une présentation de ces composteurs d’un autre type et cela m’a convaincu. Avec tous les légumes qu’on mange, on jette beaucoup de pelures qui devraient être dévorées par les verres ou utiliser dans un vrai composteur (que je n’ai pas la place d’installer).

13215548482961 (suite…)

J'aime, je partage !

2019 en avant !

Si en 2018 j’avais besoin de nouveauté et de challenge, ce n’est plus le cas en 2019. Vous l’avez vu dans mon bilan 2018 j’ai bougé pas mal de lignes pour ne plus me sentir bloquée. Non cette année 2019 sera, je le sens et je le sais, une année de consolidation et d’ancrage dans mes décisions.

2019

Consolidation d’un aspect professionnel. 2019 c’est l’année ou pas. Je veux qu’on passe cette foutue étape qui nous échappe depuis un moment. J’espère que mon bilan 2019 prouvera que tous les efforts qu’on fera cette année auront payé. En tout cas en 2019 je remonte mes manches et je fonce dans le tas (et je laisse ce bon vieux syndrome de l’imposteur derrière moi).

Et puis ancrage de mes décisions, pour ma santé mentale je dois abandonner certaines choses.

Cette année j’arrête de me stresser en imaginant des choses qui ne sont pas encore arrivées et sans doute n’arriveront jamais. Je suis une championne du stress par anticipation, les « et si il se passe ça olala… ». Ça ne sert qu’à me faire des soucis pour rien. Stop.

J’ai aussi arrêter de me bagarrer pour des choses qui ne dépendent pas de moi. Laisser couler, laisser passer, ne plus réagir. Je me suis trop épuisée pendant des années à faire des compromis, des concessions, à peser mes actions pour une reconnaissance qui n’est jamais venue. Pire, encore essuyer des reproches. 2019 je me détache de toutes ces contraintes et je ne mâche plus mes mots. D’ailleurs quand je pense à cette décision ça me fait déjà un bien fou.

En 2019 je continue de bricoler avec mes mains. Le tricot et plus récemment la broderie qui me plaît beaucoup parce qu’on peut prendre se lancer des défis plus facilement. Mouette est tenté par la broderie, j’ai commandé du matériel pour lui aussi.

Et puis évidemment je vais lire et lire encore. Mais ça c’est quelque chose qui ne s’est jamais arrêté depuis mes 7 ans. Je vais écouter les musiques que mon Chéri débusque et danser dans les concerts auxquels il m’emmène. Je vais poursuivre le pilate et toujours essayer de me lancer dans le yoga.

Enfin j’ai aussi décidé qu’en 2019 je me régalerai encore plus. Déjà deux dîners dans des gastros sont prévus. Le temps passé dans la cuisine sera aussi un bon moyen de m’assurer de tenir cette gourmande résolution. Et si c’est avec les enfants ou autour d’une tablée d’amis et de famille ce sera encore mieux.

Pour résumé cette année 2019 je m’offre de la liberté pour assumer mes objectifs professionnels et me donner les moyens de progresser dans les efforts déjà lancés. De la liberté pour laisser derrière moi toutes les pesanteurs morale qui me freinent et me fatiguent. Donc puisque c’est un peu tendance en ce moment il semble que mon mot totem soit libération. C’est en tout cas le mot qui me traverse quand je ferme les yeux en pensant à cette nouvelle année et voie de l’eau qui dépasse des digues, un corps qui se redresse et un oiseau qui s’élance.

photofunky

Sur ces images un peu culs-culs je vous souhaite à vous mes lecteurs fidèles ou récents une bien belle année 2019 qui vous remplisse et vous élève.

J'aime, je partage !

Bilan 2018

Et nous voilà à l’heure du bilan 2018. L’année à vite filée je trouve. Surtout cette fin d’année.

2018 nous aura amené

  • Des bonnes nouvelles : deux futurs mariages, deux bébés tout neuf (et jumeaux).
  • Des bons moments : un mariage, une union et de jolies vacances en Cerdagne ou dans l’île de Ré, les 90 ans de ma Grand-mère…
  • Le bonheur de voir mes enfants qui grandissent en bonne santé, mon Chéri que j’aime à mes côtés, ma famille et mes amis sur qui je peux compter.
  • Une nouvelle coupe de cheveux
  • Des évolutions professionnelles qui réalisent Chéri et moi.
  • Du stress lié au boulot aussi.
  • Un évènement mauvais qui m’a atteint en profondeur parce que gratuit.

bilan 2018

Et souvenez vous en janvier 2018 j’avais dressé la liste de mes envies pour cette nouvelles années. Alors voyons ce que j’ai accompli. (suite…)

J'aime, je partage !

Maman au Balcon, le blog d'une maman près de Bordeaux en Gironde. Un blog famille, food et lifestyle.

©Maman au Balcon 2020 Toutes les photos et textes publiés sur ce blog, sauf mentions contraire, sont la propriété exclusive de Maman au Balcon. Merci de respecter le droit d'auteur.
error

Tu aimes Maman au balcon ? Alors suis moi !